LETTRE D'INFORMATION MAI 2017

La vie des marchés : La fin d'un risque systémique ?
Mois boursier d'avril
Notre fonds d'actions éligible au PEA
Le fonds du mois : Objectif small caps France
Le coin des affaires

Les Français n'épargnent pas assez

Immobilier : Choisir le bon terrain pour construire sa maison

Taux : Ils sont stables


La vie des marchés :

La fin d'un risque systémique ?

(DNCA Finance, texte rédigé le 28 avril) Les investisseurs continuent de plébisciter les actions européennes semaine après semaine. La semaine dernière enregistre la plus forte collecte dans cette classe d'actifs depuis décembre 2015 (2160 milliards d'euros) après déjà cinq semaines consécutives de flux positifs. L'optimisme revient peu à peu sur les marchés notamment après le premier tour des élections présidentielles françaises.

Sur le front monétaire, lors de sa dernière réunion, la Banque centrale européenne (BCE) a laissé ses taux inchangés en soulignant que la reprise économique prenait de l'ampleur. Les achats nets d'actifs mensuels ont été abaissés à partir d’avril de 80 à 60 Md€, et reconduits jusque fin décembre 2017 ou au-delà, si nécessaire.

Les banques centrales aux Etats-Unis comme en zone euro laissent désormais petit à petit le soin aux démocraties, et à leurs dirigeants, d'engager des réformes structurelles ou de prendre des mesures destinées à rétablir une trajectoire de croissance solide, équilibrée et si possible juste. L'obstacle électoral franchi en France les investisseurs vont pouvoir alors redécouvrir une forme "d'alignement des planètes" sur le continent européen. Cette galaxie de planètes serait composée 1/de la reprise économique 2/ de la politique monétaire 3/ d'élections qui sont parvenues à éviter le risque extrémiste et 4/ d'une révision en hausse des bénéfices. En effet, sur ce dernier point, on observe, notamment chez les grandes entreprises françaises, de très bons résultats pour le premier trimestre au-dessus des attentes (Renault, Sanofi, Total...).

Aux Etats-Unis, les marchés attendent le passage devant le Congrès du programme de baisse des impôts proposé par Donald Trump (baisse de l'impôt sur les sociétés de 35% à 15% notamment) avant de poursuivre leur mouvement haussier. En effet, depuis son élection, ce dernier a beaucoup promis et peu délivré. Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent, dit-on en France...

Mois boursier d'avril :

Le CAC40 a augmenté de +2,83% pour terminer à 5267,33 points au 30 avril 2017. Le MSCI Europe dividendes a augmenté de +1,45% pour terminer à 5828,88 points au 30 avril 2017.

Notre fonds d'actions éligible au PEA :

Fort de notre expérience, nous avons lancé un fonds de fonds virtuel éligible PEA au 1er juillet 2014.
Sur le mois d’avril le fonds a augmenté de +2,71% versus +2,83% pour le CAC40.
Sur l’année 2017 la performance cumulée des fonds sélectionnés est de +9,06% versus +8,33% pour le CAC 40.
Depuis le 1er janvier 2014 la performance cumulée des fonds sélectionnés est de +31,19% versus +22,61% pour le CAC40.

Le fonds du mois :

Objectif small caps France

Objectif small caps France est investi dans des actions françaises. Les deux gérants travaillent ensemble depuis 2006, ils investissent dans une cinquante d’entreprises avec une capitalisation entre 100 millions d’euros jusqu’à 2 milliards. Depuis le début de l’année la performance est de +12,2%. Sur 3 ans la performance annualisée est de +23.51%, sur 5 ans la performance annualisée est +24.49%, sur 10 ans la performance annualisée est de +8,58%. Le fonds est éligible au PEA et fait partie de notre fonds de fonds.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.

Le coin des affaires

En janvier un gérant long terme nous livre son analyse :

  • Valeo, est leader mondial dans tous ses domaines de pièces automobiles (systèmes d’éclairage et d’essuie-glaces, de chauffage et de climatisation, pièces de propulsion électriques ou de transmission, systèmes d’aide à la conduite) ;
Le groupe devrait croître à un rythme de plus de 5% supérieur à celui du marché automobile qui, cyclique, devrait progresser en moyen d’environ 3% l’an à l’échelle mondiale.

Valeo se traite comme une banale valeur cyclique soit sur 6.5x son EBITDA (Bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement) 2017-2018 alors qu’il mériterait 10 x, compte tenu de ses fondamentaux à long terme et de son excellente gestion.

  • Tarkett est une solide Mid-Cap leader en revêtement de sol moquettes, linos ou synthétique surs ses trois grands marché (France, Scandinavie, Russie).
Bien gérée elle se remet de son débâcle russe (la Russie ne représente plus que 18% de son résultat), elle devrait bénéficier à terme de la reprise de l’immobilier en France… et en Russie

Sa croissance interne est relativement modeste (4% hors effet russe) mais elle la complète par des acquisitions d’appoint, payées à des prix raisonnables dans un marché très fragmenté.

Elle ne se traite qu’à 8.3x son EBITDA 2017-2018. Elle mériterait 9x voire 10x en cas de redémarrage effectif de l’immobilier le moment venu car elle est en bout de cycle.


AGAVIC ne pourra pas être tenu pour responsable de toute perte ou dommage, direct, indirect ou induit subi par quiconque qui résulterait d’une décision qui s'appuierait sur une déclaration contenue dans le présent document
Tout placement comporte des risques, y compris la possibilité d’une perte partielle ou totale du capital investi.

Les Français n'épargnent pas assez dans des produits "retraite"

(LES ECHOS) Les Français sont conscients qu’ils n’auront pas suffisamment d'argent pour bien vivre à la retraite. Malgré ce constat, ils n’épargnent pas assez et ne veulent pas travailler jusqu’à 65 ans.

Les Français sont très pessimistes au sujet de leur retraite. Ainsi, 71 % des Français estiment que leur niveau de pension de retraite sera insuffisant pour vivre correctement. C'est ce qui ressort d'une étude sur « les Français l'épargne et la retraite », réalisée en février 2017, par l'Ifop et le centre d'études et de connaissances sur l'opinion publique. Les non-retraités sont encore plus pessimistes que les retraités à ce sujet. Ils sont 79 % parmi les non-retraités à estimer que leur pension de retraite sera insuffisante et 50 % parmi les actuels retraités. Sans surprise, plus le niveau de revenus mensuels du foyer et plus son patrimoine financier sont importants, moins les Français estiment que leur niveau de retraite sera insuffisant. En revanche, de la catégorie des plus riches (avec un patrimoine financier de 50.000 euros et plus et un niveau de revenus de 4.000 euros et plus) à la catégorie des moins fortunés (moins de 1.200 euros de revenus mensuels par foyer et sans patrimoine financier) : tous considèrent que leur niveau de retraite sera « plutôt insuffisant » et ce à peu près dans les mêmes proportions. Même parmi les plus fortunés, seuls 12 % estiment que leur niveau de retraite sera « tout à fait satisfaisant ».

Les plus fortunés épargnent davantage

Malgré la connaissance de cette situation, près de la moitié des Français (46 %) ne placent aucun argent dans un produit d'épargne pour améliorer leur retraite. Une proportion qui a augmenté ces dernières années, puisque ils étaient 45 % en avril 2016 et 43 % en avril 2015. Et parmi les Français plaçant leur argent en vue de la retraite à peu près 60 % le font « quand c'est possible » seulement et les 40 % restant «très régulièrement» ou «assez régulièrement».

Les Français les plus fortunés et avertis des dangers de la situation sont ceux à prendre les meilleures décisions. Ainsi, plus les Français ont des revenus et/ ou un patrimoine financier importants, plus ils placent de l'argent en prévision de leur retraite et inversement. Ainsi, ils sont 37 % des personnes de la catégorie la moins fortunée à placer de l'argent pour leur retraite. A l'inverse 59 % de ceux qui ont 4.000 euros et plus de revenus mensuel par foyer en placent et 70 % parmi ceux qui ont un patrimoine financier de 50.000 euros et plus.


Immobilier :

Choisir le bon terrain pour construire sa maison

Voici les points qu'il ne faut pas négliger (www.lavieimmo.com)
1. Décortiquer le plan local d’urbanisme (PLU)
Vous devez vous rendre en mairie pour demander un certificat d'urbanisme (CU) afin d'obtenir toutes les informations sur les
règles d'urbanisme, les éventuelles servitudes, le régime de taxes et participations applicable au terrain concerné, l'état des équipements publics existants ou prévus. Consultez le plan local d'urbanisme (PLU), qui depuis 2000 est appelé à remplacer le plan d’occupation des sols ou POS. Il est important de vérifier que la parcelle n'est pas située sur d'ex-friches industrielles non ou mal dépolluées et qu'elle n’est pas référencée sur un plan de sauvegarde et de mise en valeur (PSMV). Ceci signifierait que le terrain est dans un secteur protégé et donc soumis à des règles d’urbanisme strictes.
2. Vérifier le montant de la taxe foncière et d'habitation Vous devez prendre en compte l’ensemble des aspects financiers de la taxe d’habitation, de la taxe foncière et de la taxe d’aménagement, prix et qualité de l’eau etc.
3. Visiter le terrain plusieurs fois Comme pour l'achat d'une maison ou d'un appartement, il est recommandé de visiter plusieurs fois le terrain. Si possible à une heure différente et un jour différent, y compris le week-end, car les bruits de voisinage et l'environnement ne sont pas forcément les mêmes qu'en semaine. Et ce, quelles que soient les conditions climatiques.

Taux :

Ils sont stables :

TAUX FIXES (*)

7 ans 10 ans 15 ans 20 ans 25 ans
0.75% 1.00% 1.35% 1.60% 1.90%


(*) Conditions de revenus et/ou d’apports exigés, taux pour particuliers résidence principale, secondaire, locative et sous réserve du maintien des taux par la ou les banques pendant le mois entier.

Retrouver toutes ces informations sur notre site http://agavic.fr/#/fr_FR/index.html


Sophie Cathelin - Franck Cerisola

Olivier Borel 06 07 65 16 21


Patrick Recipon 06 86 26 28 74



Cabinet Agavic – 67 Route de Paris – 69160 LYON TASSIN


Tel : 04 78 34 08 91 – Fax : 04 78 34 73 09

contact@agavic.fr

www.agavic.fr

Crédit immobilier

Vous souhaitez acquérir votre résidence principale, une résidence secondaire, réaliser un investissement locatif ou acheter les murs de votre société ?

Le cabinet AGAVIC vous aide dans votre recherche pour obtenir votre prêt aux meilleures conditions : taux d’intérêt les plus bas, mais aussi des frais de dossier bancaire et des indemnités de rachat anticipé négociés, une assurance de prêt déléguée (économie pouvant aller jusqu’à 50% du coût de celle-ci) et type de garantie.

Nous privilégions un service de proximité : présents sur la région Rhône Alpes, nous vous accompagnons, avec un suivi personnalisé jusqu’à la signature chez le notaire. Nous participons, si vous le souhaitez, au rendez-vous avec les banques sélectionnées.

En nous confiant votre projet, vos démarches auprès des établissements financiers sont simplifiées, les délais et le coût global de votre emprunt optimisés.

Crédit immobilier >>